La Sicile, bienvenue en terre inconnue

J’avais déjà mis les pieds l’an passe en Sicile : Catane, Syracuse ou Taormina… J’avais visité des villes plus classiques et touristiques avec le sentiment que la Sicile était une terre à explorer !

Cette fois-ci direction Trapani et les îles Egades beaucoup moins touristiques que ses voisines, les îles éoliennes.

Trapani

Cette ville côtière ne mérite pas qu’on s’y attarde plus que 2 jours. Néanmoins, elle offre bien des avantages : centre-ville historique tout mignon, et des bars où l’on peut savourer un Spritz les pieds (presque) dans l’eau ! Au menu, une gastronomie très différente de celle que l’on connaît en Italie ! Bord de mer oblige, la spécialité c’est le poisson et non la traditionnelle pizza !

Une ville idéale véritable point de départ pour ensuite se prélasser sur les îles Egades.
Trapani

Marettimo

Première île de notre séjour, c’est également la plus éloignée et la moins peuplée ! Deux/trois restaurants, quelques cafés à peine.. Bref, un endroit parfait pour recharger les batteries et prendre son temps !

Le + ? Une seule partie de l’île est habitée, mais il faut marcher à travers la montagne pour accéder à des criques…. Et je vous le dis : ça vaut le détour ! Tout comme la vue du haut de l’ancienne prison. Les plus réticents à la marche pourront néanmoins profiter de bateaux pour faire des excusions !

Carnet d’adresses :

Où boire un verre ? Caffè Tramontana, où l’aperitivo vaut le coup en rentrant de la plage !

Où manger ? Trattoria Il Veliero  :22 Corso Umberto. Cette adresse cachée vaut le détour : une vue en hauteur sur la mer, magnifique encore plus au coucher du soleil ! Petits prix à la clé, comptez 30€ pour un repas pour deux, vin inclus !

Où dormir ? Le B&B Mare E Timo propose des chambres simples à deux pas du port.

Marettimo

Favignana

C’est le poumon économique des Îles Egades. Et après le calme de Marettimo ça peut surprendre ! Cette île est plus grande et beaucoup plus touristique. Mais une fois les vélos loués (pour 5€ par jour), c’est un bonheur de chercher les criques un peu désertes !

À voir absolument : Cala Rossa. Ce spot baignade et son eau turquoise… On se croirait aux Caraïbes ! (Oui, rien que ça !)

Les bonnes adresses : à Favignana, il y a de tout ! Quelques adresses sont plus cotées et donc plus chères, mais globalement autour de l’Église vous devriez trouver votre bonheur ! S’il vous reste de la place après l’aperitivo et ses buffets gigantesques à volonté !

Où dormir ? La Toretta. Etablissement familial et un accueil adorable ! Des petits appartements bien équipés à quelques centaines de mètres de la mer.

Favignana

Palerme

Après les îles, direction Palerme pour une seule journée ! Un tour de la ville un peu en quatrième vitesse sous une chaleur (un peu) écrasante !

En revanche, dès la nuit les températures baissent et il est agréable de chercher des petits restos et des petits bars où sortir ! Rendez-vous dans le coin de Kalsa et Vucciera… ces deux quartiers qui se jouxtent proposent des petites places avec de belles terrasses ! Il faut parfois s’armer de patience pour trouver une place…

Palerme

Dolce Vita à Naples, Procida & Ischia

Pour une escapade italienne, direction Naples et sa baie !

En mars, bonne nouvelle, le soleil et les degrés en plus sont au rendez vous. Parfait pour un vrai bol d’air.

Naples

Naples et ses belles ruelles, ses hauteurs tient les promesses de sa réputation. Des plats à tomber, des pizze comme on n’en a jamais goûté le tout avec une ambiance éclectique. 

naples

Carnet d’adresses :

Ce ne sont pas les hôtels et les air bnb qui manquent à Naples. Préférez un quartier central pour pouvoir arpenter et grimper les rues. Du côté, de la gastronomie, c’est l’éveil des sens et des papilles.

Où manger ? Dans le centre historique de Naples : Campagnola, via dei Tribunali 47. Cette trattoria est certes un peu touristique mais sa cuisine napolitaine vaut le détour ! Copieux et bon marché !

Dans les quartiers espagnols, la bonne adresse n’est autre que la Trattoria Da Nennella, vico Lungo Teatro Nuovo. 103/105. N’ayez pas peur du monde : il va vous falloir crier votre nom et jouer des coudes pour vous faire inscrire sur la liste d’attente.  Mais le jeu en vaut la chandelle, rapport qualité prix imbattable pour cette adresse véritable institution pour les Napolitains.

Où boire des verres ?  La Piazza Bellini réserve de belles surprises avec ses nombreux bars avec terrasses. On s’y bouscule à la tombée de la nuit et on ne peut que tomber sous le charme de cette place très poétique.

Procida

Vous ne pourrez que tomber sous le charme de cette île, la plus petite de la baie de Naples. Rustique et sauvage, il ne faut en revanche pas craindre les scooters et les voitures qui déboulent à toute vitesse. Mais Cette île de pêcheurs vaut vraiment le détour. Idéale pour 2 jours.

procida

Carnet d’adresses :

Où manger ? La Lampara, via marina corricella 88. Ce petit restaurant sert du poisson et quelques bons plats de pâtes ! C’est fin et bon marché avec une chouette terrasse face à la mer.

La pizzatta, Piazza dei Martiri 5. Cette pizzeria sans prétention se situe sur une jolie place de Procida. Idéale par beau temps. 

Où dormir ? Albergo Residence Tirreno, via Faro 34. À 20 minutes à pied du port. Une terrasse sur le tout avec une vue imprenable sur Procida. 

Ischia

Ischia, célèbre pour ses cures thermales, regorge de surprises. Plus authentique que Capri, plus calme aussi, elle change de visages à chaque visage. Ne ratez pas le village de Sant’Angelo, sublime.

ischia

Carnet d’adresses

Où manger ? À Ischia, vous n’aurez que l’embrass du choix ! Mais si on ne devait en retenir qu’une seule, ce serait ce petit restaurant qui cache un jardin incroyable ! Al vecchio Monfalcone, Corso Luigi Manzi.

Où dormir ? Hôtel Gemma, via Castiglione 3, Casamicciole Terme. Certaines chambres offrent une superbe vue sur la mer. Rooftop et piscine à disposition et un petit déjeuner à volonté face à la mer, pas mal pour démarrer la journée !

ischia2